sarkozy

Vous voulez rire? Alors lisez cet article. Mais je vous préviens, à défaut de vous dégouter de Sarko, ca risque de vous dégouter des Inrocks pour un temps. Mais bon, on n’est plus dans les 80’s à l’epoque du mensuel (ahh la grande époque, My Bloody ou le Velvet en couv’…), ni dans les 90’s où les Inrocks ont pris un tournant mega-capitaliste après avoir fini par comprendre qu’on peut facilement carotter ses abonnés pourtant si fidèles à l’époque, en leur vendant de la merde en portion hebdomadaire – genre programme télé – imprimé sur du papier genre chiotte en format ben oui… papier toilette. Non, maintenant c’est les années 2000, et la rédaction des Inrocks semble tellement désabusée, aigrie, qu’elle nous impose – au travers d’un portrait (bien morveux craché) de Sarkozy – un populisme primaire, digne de la propagande d’éxtrême droite ou gauche. C’est bourré de haine, de cynisme, d’aigreur… Ca me laisse bien perplexe tout ca.

Ahh mais suis-bête, je suis tombé dans le panneau! C’était bien sûr à prendre au second degré!! Dites-moi que c’est vrai!